Des experts en mode solution : innovation technologique et sociale

Québec-Wallonie, un partenariat reconduit qui porte fruit

16 mars 2018

Le Réseau Trans-tech (RTT), le regroupement des 49 centres collégiaux de transfert de technologie et de pratiques sociales novatrices (CCTT), et SynHERA, le réseau des Hautes Écoles et des Centres de Recherche pluridisciplinaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles, sont honorés de renouveler ce matin l’entente de collaboration qui les unie déjà depuis 2014.

Pour le Réseau Trans-tech, le renouvellement de cette entente propulsera encore plus loin le maillage Québec-Belgique dans des projets collaboratifs. La mise en commun des technologies et les échanges d’expertise soutenus par ce partenariat sont des bénéfices importants pour les entreprises et les organisations des deux États. Pour sa part, Mme Sabine Dossa, directrice générale de Synhera, précise que « La signature de cette entente, à l’occasion de la Visite d’État au Canada de Leurs Majestés le Roi et la Reine des Belges, est une preuve que l’enjeu de l’innovation, dans le contexte de l’économie du savoir, est un axe central de la collaboration Belgique-Québec. Le renouvellement de cette entente permettra au RTT et à SynHERA de répondre encore plus rapidement aux changements constants du marché actuel.»

Leurs Majestés le Roi et la Reine des Belges, M. Didier Reynders, Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères et européennes, M. Willy Borsus, MinistrePrésident de la Wallonie, M. Geert Bourgeois, Ministre-Président du Gouvernement Flamand, M. Rudi Vervoort, Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, M. Rudy Demotte, Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, M. Hubert Roisin, Consul général de Belgique à Montréal, Sabine Dossa, directrice générale de Synhera et R. Mathieu Vigneault, président-directeur général du RTT étaient notamment présents pour la signature de cette entente. « Autant pour le Réseau Trans-tech que pour SynHERA, il s’agit là d’une extraordinaire reconnaissance de nos deux réseaux à titre d’acteur privilégié de la transformation socioéconomique des deux communautés à l’ère de l’économie du savoir. »  a ajouté M. R. Mathieu Vigneault, président-directeur général du Réseau Trans-tech.

Une alliance stratégique au bénéfice de nos États
Le RTT et SynHERA ont déjà réalisé plusieurs initiatives au courant des dernières années. Grâce à une collaboration étroite et des missions en Belgique et au Québec, les deux équipes ont notamment réalisé un guide lexical permettant de préciser la portée des concepts utilisés dans les deux structures, dont ceux de niveau scientifique, managérial et économique. « L’erreur souvent commise est de penser que les mots veulent dire la même chose au Québec et en Belgique, et ce, seulement parce qu’on parle la même langue. Ce n’est évidemment pas le cas et cela peut handicaper les collaborations. » a précisé Mme Dossa. Cette collaboration renouvelée entre les deux organisations est très prometteuse et elle pourra continuer à affecter positivement et rapidement une masse critique d’entreprises et d’organisations qui sont des leaders dans leurs secteurs d’activités.

Depuis maintenant 4 ans, ce partenariat privilégié avec la Région wallonne contribue à rendre le Réseau Trans-tech plus conscient des grands enjeux du développement socioéconomique, notamment à l’échelle européenne. « Des deux côtés de l’Atlantique, l’environnement d’affaires évolue si rapidement que le concept même d’innovation est en redéfinition. Dans ce contexte, le dossier de l’accès à une main-d’œuvre qualifiée est devenu l’un des défis les plus importants pour les entreprises et les organisations. C’est pourquoi la question de la contribution des centres de recherche appliquée pour la formation des futurs innovateurs est l’un des thèmes principaux de cette entente-cadre. » a conclu M. Mathieu Vigneault.

À propos de Réseau Trans-tech et des CCTT
Formés dans de nouveaux domaines d’intervention tels que la propriété intellectuelle, les objets connectés, l’intelligence artificielle, la robotique, l’usine 4.0, le design thinking et l’espace infonuagique, les quelque 1 400 experts du Réseau Trans-tech composent le plus vaste bassin d’experts dédiés à l’innovation au Québec et soutiennent les PME et les organisations québécoises dans leurs projets de développement. Le Réseau Trans-tech et les 49 CCTT sont des leviers de développement socio-économique pour l’ensemble du Québec, et ce, depuis de nombreuses années. Ces experts de l’innovation technologique et sociale travaillent annuellement avec plus de 4 300 entreprises et organisations et réalisent plus de 9 000 projets annuellement.

 À propos de SynHERA
Fort de plus de 800 experts dans des domaines aussi variés que les sciences du vivant, les biotechnologies, l’aéronautique, les technologies de l’information et de la communication, mais aussi dans les domaines paramédicaux, pédagogiques ou sociales, le réseau SynHERA participe de manière active au développement socio-économique de la Fédération Wallonie-Bruxelles au travers de la recherche appliquée. Le réseau SynHERA et les19 Hautes Écoles ainsi que leurs centres de recherche associés mettent à la disposition des PME, des entreprises et des organisations wallonnes tout leur savoir-faire en vue de facilité l’innovation à travers des projets de recherche et de développement. Dans un but d’ouverture d’esprit, d’amplification des collaborations et d’innovation continue, SynHERA propose à ses membres un service de prospection à l’international. C’est précisément dans ce cadre d’internationalisation de la recherche appliquée dans les Hautes Écoles qu’une entente vient d’être renouvelée avec le Réseau Trans-tech.

 – 30 –

Source :  Réseau Trans-tech [reseautranstech]
Pour information et entrevues :  Stéphanie Doyon (sdoyon@reseautranstech.qc.ca,  418 653-6763, poste 103)

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici.

Soumettre une nouvelle

Vous avez une nouvelle a nous partager? Cliquez ici pour la soumettre!